Bien-être

Les secrets pour se sentir vivant

Qu’est-ce qui vous fait vous sentir vivant-e ? Vous êtes-vous déjà posé cette question ? Prendre conscience de ce qui nous anime est l’une des façons de répondre à la fameuse injonction “connais-toi toi-même” de Socrate.

Aujourd’hui je vous emmène vers un terrain un peu plus intime, qui n’est pas directement lié au sujet de ce blog, mais qui permettra à mes lecteurs-trices de mieux me connaître. Car les secrets qui me font me sentir vivante se trouvent au coeur de ma personnalité et donc, de ma vocation d’artiste.

J’en profite pour remercier Laura, de www.madame-shiitake.com, pour m’avoir inspiré cet article introspectif, grâce à son événement inter blogueur, auquel je participe. Son blog est fort intéressant, et je vous recommande en particulier ses articles sur Tout faire soi-même et sur la Mission de vie.

La peinture comme expression de ma créativité

La créativité a beaucoup à voir avec le fait de me sentir vivante, puisqu’il s’agit d’un élan vital. Le geste de peintre est un mouvement qui sort de moi afin de créer quelque chose là où auparavant il n’y avait rien.

L’art, pour moi, donne du sens au monde et à la vie, apporte de la beauté et favorise le partage. L’expression artistique est une pratique spirituelle, de connexion avec moi-même et avec les autres, ainsi qu’une source d’étonnement et d’émerveillement.

Lorsque je peins, je me sens pleinement moi-même ! En effet, je ne vois pas passer le temps et je ne ressens ni faim ni soif. C’est un moment privilégié, dont aucune distraction extérieure ne peut me faire sortir.

De plus, je ressens une grande satisfaction de voir émerger un tableau original à partir d’une toile blanche.

La création d’une oeuvre d’art me procure amusement, joie et gaieté, sentiments qui contribuent grandement à me sentir vivante. J’éprouve du plaisir à mélanger les couleurs et en créer de nouvelles, ainsi qu’à explorer des formes. De plus, le plaisir est sans cesse renouvelé, puisque chaque tableau est une aventure différente, un voyage dont je ne connais pas la destination.

Enfin, la peinture est pour moi un moyen de laisser une trace concrete dans le monde, sous forme de tableau. Dans un monde de plus en plus digitalisé et immatériel, j’apprécie l’aspect physique de la peinture.

Alexandra Chauchix en train de peindre. DR 2024
Alexandra Chauchix en train de peindre. Photo Iris Alfaro.

L’alimentation comme soutien à ma vie

Il paraît que l’on est ce que l’on mange. En ce qui me concerne, l’alimentation est l’un des fondements de mon bien-être. Pour m’apporter énergie et vitalité, je privilégie une nourriture avec certaines caractéristiques :

  • végétarienne : pour me sentir vivante, j’évite d’ingérer des êtres morts !
  • fraîche : je ne consomme pas d’aliments industriels ou hautement transformés. J’aime qu’ils soient préparés avec amour par un humain, et non pas par une usine.
  • naturelle : je me nourris d’aliments simples que l’on trouve dans la nature, sans sucre ajouté ni additifs artificiels.
  • de saison : pour moi, respecter les saisons c’est respecter les cycles de la vie et donc me sentir vivante.
  • variée : légumes, fruits, racines, graines germées, champignons, épices, herbes aromatiques fraîches, céréales, légumineuses, fruits secs, boissons végétales, etc.
  • colorée : je mange aussi avec les yeux, donc j’aime que mon assiette soit colorée. En tant qu’artiste peintre, je suis très sensible à l’aspect visuel des plats et aux couleurs. Je mange avec plus de joie lorsque l’assiette est colorée.
  • lente : j’aime manger lentement et me concentrer sur chaque bouchée. Je pratique le « mindful eating », tant recommandé par Thich Nhat Hanh.

La nature comme connexion avec le vivant

Rien de tel pour me sentir vivante que de me mettre en contact avec la nature, quelle qu’elle soit.

La forêt est un milieu riche en êtres vivants et vibrants. La montagne me rappelle l’âge de la planète Terre et me remet à ma place. La plage et l’océan me permettent d’ouvrir mon regard vers l’horizon, m’invitent au voyage, et me mettent en contact avec plusieurs éléments vivants : l’air, la terre, l’eau et le soleil. Aller à la plage me permet de porter peu ou pas de vêtements, ce qui me rappelle ma nature animale.

Observer les plantes, avec leur beauté et leur fragilité, et les voir croître, est une façon de me connecter à ma propre nature vivante. De même, l’observation d’animaux en liberté dans leur habitat, me procure de la joie et un sentiment d’appartenance qui me rappelle que je suis moi aussi un être vivant.

Par ailleurs, la nature est un réservoir infini d’inspiration pour mon activité de peintre.

La nature pour se sentir vivant. Photo Alexandra Chauchix. Reproduction interdite.
Photo Alexandra Chauchix

L’amitié comme moteur de vie

Le tissage de liens d’amitiés et la fréquentation de mes amis-es contribue grandement à me faire me sentir vivante. L’amitié a toujours occupé une grande place dans ma vie, et j’y ai toujours consacré du temps et de l’énergie. Je jouis de plusieurs amitiés qui durent depuis la petite enfance et d’autres beaucoup plus récentes, qui correspondent à différentes étapes de ma vie. Les conversations libres, les rires partagés, les conseils échangés, les confidences recueillies, l’écoute attentive de l’autre, l’espace de réflexion qui se crée, n’ont pas de prix. L’amitié contribue à créer les conditions d’une meilleure vie, plus intéressante, plus riche, plus humaine et plus vivante.

Et si ces amis-es sont artistes comme moi, l’effet bénéfique est double ! Car nous parlons d’art, d’expositions, d’expérimentations, d’histoire de l’art, de projets et de collaborations.

L’apprentissage comme renouvellement

L’une des façons de me sentir vivante est de me situer dans une dynamique permanente d’apprentissage. J’adore apprendre de nouvelles choses. Pour moi, la vie est une grande école, qui nous enseigne des leçons tous les jours, pour peu que l’on soit disposé-e à les accueillir. J’aime apprendre de nouvelles techniques en peinture, que ce soit de façon autodidacte en expérimentant par moi-même ou en prenant des cours. Pour m’améliorer, je prend soin de me former continuellement. À l’occasion de la tenue de ce blog, j’acquiers aussi régulièrement de nouvelles compétences dans le domaine d’internet, de la communication et du marketing. Dans la vie quotidienne, j’aime tester de nouvelles recettes de cuisine, pratiquer des nouveaux exercices de sport, et lire sur des sujets variés. Mon compagnon m’enseigne régulièrement à reconnaître de nouvelles espèces d’oiseaux. Enfin, les voyages sont bien sûr un moyen d’apprendre des choses nouvelles au niveau linguistique, gastronomique, géographique, ou culturel.

L'apprentissage pour se sentir vivant
Image Element5 Digital pour Unsplah.

Conclusion

L’art et la peinture occupent une place centrale dans ma vie, mais ce ne sont pas les seules expériences que je cultive pour me sentir vivante. Il n’y a pas que l’art dans la vie ! Pour moi, il est vital de trouver un équilibre et de nourrir toutes mes composantes, au niveau physique, intellectuel, émotionnel, et spirituel. Et d’ailleurs, en écrivant cet article, je suis ravie de constater que les éléments qui me font sentir vivante sont très stables dans ma vie, et demeurent intacts au fur et à mesure que les années passent.

Et vous, qu’est-ce qui vous fait vous sentir vivant-e ? Je vous lis avec plaisir en commentaires 😉

10 réflexions sur “Les secrets pour se sentir vivant

  • J’ai adoré lire ton article. Il est vivant et rempli de ta sensibilité. Je suis, moi aussi très proche de la nature car elle donne tout et à tous. Personnellement, j’essaie de me sentir vivante à chaque instant (ce qui n’est pas toujours facile). Je prends de plus en plus conscience que je dois TOUJOURS vivre l’instant présent. C’est ça qui fait que je me sens vivante 🙂

    Répondre
  • Merci pour ce partage!
    Effectivement, la peinture a cela qu’elle laisse une trace matérielle. En tant que photographe, pratique qui s’est énormément digitalisée, j’admets que le rapport à un tirage papier ou un livre n’est clairement pas le même que face à un fichier sur un écran. Ni meilleur, ni moins bien. Mais très différent…

    Répondre
    • La photo est devenue essentiellement digitale, c’est sûr. C’est pourquoi j’aime visiter des expositions de photos de temps en temps. Rien à voir avec le fait de regarder les mêmes photos sur internet ! L’important c’est de trouver son moyen d’expression. Merci pour ton commentaire, Florian

      Répondre
  • Merci pour ce superbe article et ce partage. Effectivement tu as trouvé un réel équilibre dans ta vie sur tous les points, c’est très inspirant. Personnellement ce qui me fait me sentir vivante est lorsque j’aide mes clients et mes lecteurs à reprendre le bon chemin en terme de santé naturelle, mais aussi lorsque j’écris mes articles.

    Répondre
    • Ce sont vraiment des choix personnels ! L’important, c’est de bien observer ce qui nous rend vivant et de passer plus de temps sur cette activité ! Aider les autres est en effet l’une des clés.

      Répondre
  • J’ai participé au même événement interblogueur, où j’ai parlé créativité comme élan vital, je vois que tu en parles aussi. 😉 Pour le reste ce sont effectivement des aspects importants de la vie !

    Répondre
    • La créativité est essentielle à une vie « bien vécue », je suis bien d’accord avec toi ! Nourrissante, stimulante, amusante, relaxante, satisfaisante… Tout ce qu’on aime !

      Répondre
  • Merci Alexandra pour ce beau partage ! Je me suis retrouvée dans pas mal de points que tu cites, comme la connexion à la nature et sa contemplation, la créativité, l’alimentation vivante, que je partage dans mon prochain article lié à cet évènement également 😊

    Répondre
    • Merci pour ta visite ! Je lirai ton article sur le sujet avec plaisir ! Une vie saine et créative, c’est la base pour se sentir vivant-e, il me semble !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *